5 conseils pour une impression durable : une stratégie d'impression écologique dans une Europe verte

| 5 juin 2024

Dans quelle mesure la stratégie informatique de votre entreprise est-elle écologique ? Parce que le développement durable est essentiel pour que notre planète reste vivable, l'UE rendra bientôt le reporting à ce sujet obligatoire pour de nombreuses entreprises, plaçant cet aspect en tête de tous les agendas. Une stratégie d'impression écologiquement responsable mettant l'accent sur l'impression durable vous mettra sur la bonne voie.



Alors qu'il y a dix ans, la durabilité était principalement un terme marketing, aujourd'hui, plus aucune entreprise ne peut l'ignorer. Pour que notre planète reste vivable pour la prochaine génération, les entreprises, grandes et petites, doivent garder un œil sur leur impact écologique dans toutes leurs activités. 

De plus, cette approche n'est pas totalement dénuée d'engagement : dans le cadre du Pacte vert pour l'Europe (Greeen Deal), les organisations européennes devront publier des rapports de durabilité à partir de 2025. L'impression bureautique étant traditionnellement une activité à l'empreinte indéniable, elle fait par conséquent de l'impression durable une pierre angulaire importante d'une politique informatique verte.
 

1. Trouver un fournisseur écologique

 

L'écologie d'une entreprise dépend de celle de ses fournisseurs.  L'impression bureautique implique beaucoup de choses, depuis le matériel, y compris les imprimantes elles-mêmes, jusqu'au papier et à l'encre, bien sûr. Il n'est pas facile de vérifier à quel point les fournisseurs sont écologiques, et encore moins de savoir s'ils tiennent leurs promesses en matière de durabilité à long terme. Heureusement, il existe des certifications fiables qui peuvent vous aider à évaluer un fournisseur, telles que le programme international Energy Star, EPEAT, ISO 14001 :2004 et le label environnemental Eco Leaf.
 

2. Réfléchissez d'abord, puis imprimez

 

L'impression coûte de l'argent, consomme de la matière et occasionne des déchets. Cela a donc un impact sur l'environnement. Par conséquent, créez une culture d'entreprise axée sur l'impression durable, où l'impression est une décision réfléchie, à laquelle tout le monde réfléchit à deux fois. Plusieurs solutions peuvent vous y aider, comme un système qui oblige les employés à confirmer deux fois un travail d'impression. Cette fonction décourage les travaux d'impression inutiles.
 

3. Recycler c'est bien, créer moins de déchets c'est mieux

 

Le recyclage est une bonne solution pour les déchets, mais il est préférable de le considérer comme un dernier recours. Après tout, le processus de recyclage n'est jamais parfait et a son propre impact écologique. Si des déchets ne sont pas produits, nul besoin de les recycler. N'imprimez donc que ce qui est nécessaire, mais regardez également l'emballage dans lequel les appareils et les matériaux d'impression sont livrés. De plus, assurez-vous que votre partenaire d'impression recycle autant que possible les déchets des cartouches d'encre et de toner. Konica Minolta utilise déjà 40 % de matériaux recyclés pour la production de toner, et vise 100 % dans un avenir proche.
 

4. Le papier recyclé est aussi un papier de qualité

 

Lorsqu'il s'agit de papier recyclé, ne pensez pas aux feuilles brun foncé d'antan. Sa qualité s'est considérablement améliorée ces dernières années, ce qui le rend adapté à la plupart, sinon à la totalité, des applications de votre entreprise. Les appareils bizhub de Konica Minolta sont compatibles avec de nombreux types de papier recyclé, y compris ceux développés spécifiquement pour les imprimantes laser.
 

5. Éliminez le papier

 

Tout ne peut pas ou ne doit pas être numérisé, mais de nombreux flux de travail peuvent être réalisés de façon digitale. Éliminez le papier dans la mesure du possible. Non seulement l'environnement vous remerciera, mais l'efficacité de votre organisation peut également être renforcée par une approche dématérialisée bien pensée.




 

Blogs

Blogs