Impression commerciale

Des effets tangibles et surprenants sur le papier

La technologie de vernis sélectif réduit les prix et les délais d'exécution pour des effets de finition tactiles et visuels sophistiqués.

01.11.2023
4 minutes 4 minutes
Thèmes :
Table des matières
Les impressions tactiles et les surfaces métallisées provoquent des émotions, créent une réponse émotionnelle immédiate et aident vos clients à mieux vendre. Découvrez dans cet article comment fonctionnent les techniques de finition conçues pour attirer l'attention et comment susciter l'enthousiasme des clients. Ainsi, vous attirerez l'attention (visuelle et tactile) sur vos produits imprimés et éviterez qu'ils soient noyés dans le vaste flux d'informations en ligne.

Un chapeau avec un voile en dentelle noire orne une couverture de livre. Les délicats ornements en dentelle brillent d'un sublime éclat sur le fond mat et semblent avoir été découpés. Le réflexe est immédiat : les clients veulent toucher le livre pour sentir la structure sous leurs doigts. Il en résulte une expérience sensuelle qui génère des émotions et suscite même l'envie d'acheter le livre. Joann Peck et Jennifer Wiggins ont mené l'enquête sur ce lien. Dans une étude sur les sensations tactiles, ces deux professeures de marketing américaines montrent que les emballages de produits qui semblent intéressants au toucher peuvent augmenter les ventes. 

La croissance des ventes est un objectif que les imprimeurs et les propriétaires de marques ont toujours à l'esprit, tout comme la satisfaction des clients. Actuellement, les jeunes spécialistes du marketing privilégient les processus en ligne et le contenu numérique. Cette approche est légitime, car il existe de puissants algorithmes qui suivent les réactions des clients, démarrent automatiquement les interactions et mesurent si les objectifs ont été atteints. Cependant, au-delà de ces processus numériques, il convient de rappeler que les gens sont des êtres sensibles qui ont envie de feuilleter des catalogues et de toucher les couvertures de brochures. Des études montrent que plus les gens passent du temps à interagir avec un produit, plus ils sont intéressés et souhaitent l'acheter. Ainsi, si vous voulez vous démarquer et provoquer des réactions sensorielles extraordinaires chez vos clients, nous vous conseillons, pour des occasions spéciales, d'imprimer vos emballages, vos couvertures de livres ou même vos mailings clients avec des effets spéciaux tactiles.
 

Des services de niche qui se démocratisent


En termes d'impression, les effets spéciaux tactiles tels que le vernis sélectif, l'impression tridimensionnelle et les effets visuels métalliques et brillants existent depuis un certain temps. Cependant, ils ont été longtemps réservés au segment haut de gamme. Avec les méthodes de production conventionnelles, les finitions extravagantes pouvaient souvent s'avérer inefficaces et chronophages ; les imprimeurs renonçaient donc à les proposer dans leur gamme de services, en particulier pour les petits tirages avec des délais serrés. Grâce à la nouvelle technologie numérique 3DJetvarnish développée par la société française MGI, Konica Minolta révolutionne aujourd'hui le secteur pour les prestataires de services d'impression qui souhaitent offrir aux propriétaires de marques des solutions particulièrement créatives et accrocheuses. Il en résulte une expérience tactile entièrement nouvelle qui se démarque de l'offre de produits imprimés d'apparence ordinaire à première vue. Dans le même temps, la technologie permet d'individualiser les produits imprimés embellis au même titre que le contenu numérique. Ainsi, des brochures ou des emballages personnalisés attirent l'attention du client et maximisent le taux de réponse.
 

Effets métalliques tactiles et écologiques


La nouvelle technologie imprime selon un procédé de vernissage sélectif précis, met en évidence des zones spécifiques et ajoute des effets 2D ou 3D. Le secret est de bien préparer les supports pour le vernissage ou l'emballage à chaud. À cette fin, le prétraitement dit corona convient parfaitement. Il crée une couche fonctionnelle sur les feuilles, qui assure un mouillage optimal et une accroche de l'encre satisfaisante. Selon la conception, les pigments de revêtement UV sont appliqués de manière sélective en couches. Plus il y a de couches de vernis appliquées, plus il est facile de sentir le motif. Pour le braille, par exemple, on cherche à appliquer le plus grand nombre possible de couches imprimables. 



Une réponse supplémentaire peut être obtenue avec des effets dorés, argentés et à base d'alliages applicables par dorure à chaud au moyen d'un film. Si la mention du mot « film » peut soulever des préoccupations environnementales chez vos clients, qu'ils se rassurent. La technologie utilisée par Konica Minolta n'applique pas de feuilles sur le produit imprimé : elles servent simplement de support aux pigments métallisés. Seuls ces pigments sont transférés sur le vernis ; la feuille reste dans la presse et est recyclée. Cela signifie que la métallisation ne génère pas de déchets plastiques nocifs, ni pendant la production ni pendant l'élimination des produits imprimés finis.

Les suppléments, une stratégie qui s'avère payante


Dans le secteur de l'impression, MGI a rendu les finitions plus abordables, et pas seulement pour les travaux haut de gamme. Pourtant, certains clients rechignent à y recourir en raison des coûts supplémentaires et des délais d'exécution plus longs par rapport aux impressions standard. « L'un de nos clients a choisi le service de sérigraphie le plus économique pour son catalogue. Nous avons ensuite produit un échantillon avec une finition laquée 3D sur la couverture, à nos frais. Le client a été tellement enthousiaste vis-à-vis de cette proposition qu'il a interrompu toute la production chez l'imprimeur en sérigraphie et nous a confié les finitions des feuilles imprimées sur la MGI JETvarnish 3D Evolution », témoigne un employé de druckpartner à Essen. 



Cet exemple le prouve : lorsque les clients peuvent voir et toucher les effets possibles, ils apprécient l'approche innovante et sont prêts à payer pour en bénéficier. Dans l'étude intitulée « Beyond CMYK: The Use of Special Effects in Digital Printing, Keypoint Intelligence », les acheteurs européens de services d'impression ont indiqué qu'ils étaient prêts à payer un supplément pouvant s'élever à 89 % du coût d'une impression CMYK classique pour bénéficier d'améliorations en matière d'impression numérique. D'une plus grande visibilité dans les points de vente à une plus forte création de valeur pour les entreprises d'impression, les améliorations représentent un axe de développement gagnant-gagnant pour le secteur de l'impression. 


 

Des sons et des odeurs… imprimés ?


Si, en tant que prestataire de services d'impression, vous souhaitez vous démarquer de la concurrence, enchanter vos clients et tirer parti de nouveaux potentiels de vente, vous ne pouvez pas passer à côté de la technologie de revêtement numérique. Qui sait quelles innovations émotionnelles le futur nous réserve : de nouveaux procédés feront peut-être clapoter les vagues dans une brochure touristique ou nous permettront de humer l'odeur des plats sur les menus. Cela semble utopique ; pourtant, de nombreux experts partageaient cette même opinion au sujet de l'impression tactile.
 
Retrouvez ici des exemples d'emballages bénéficiant d'améliorations d'impression qui stimulent tous les sens. 

Découvrez ici comment les effets visuels et tactiles sont créés en pratique chez druckpartner. 
Pour vous de notre part :