Les cinq grandes tendances de l'environnement de travail numérique qui feront la réussite des entreprises en 2023

| 21 décembre 2022

L'année 2022 aura indéniablement été marquée par l'évolution et la croissance de l'environnement de travail numérique, au-delà même de la hausse spectaculaire de son utilisation au cours des deux dernières années. Alors qu'il a facilité le travail à distance pour de nombreuses personnes pendant la pandémie, le bureau virtuel moderne efface les barrières géographiques et développe la tendance du travail hybride dans de nombreux secteurs. Des facteurs plus généraux, tels que l'urgence climatique mondiale, la crise du coût de la vie et la poursuite de la guerre en Ukraine, continueront de façonner l'environnement de travail numérique en 2023. À mesure que les organisations et les entreprises cherchent à rester rentables et compétitives tout en répondant aux attentes et aux besoins des employés et à combler la pénurie de compétences, la productivité des employés, la satisfaction, le recrutement et la rétention des talents dépendront encore des technologies numériques dans l'environnement de travail.


Konica Minolta a identifié cinq tendances clés qui influenceront et définiront l'environnement de travail numérique en 2023. Comme beaucoup de tendances propres à l'environnement numérique sont visibles sur le long terme et se poursuivent au fil des ans, certaines tendances ont déjà été relevées l'année dernière et devraient garder de l'importance.
 
Tendance 1 : des réglementations plus strictes en matière de protection du climat : la directive CSRD arrive
La COP 27, qui s'est tenue en Égypte en novembre 2022, a montré à quel point les négociations sont difficiles lorsqu'il s'agit de convenir d'objectifs stricts en matière de changement climatique. Les pays européens, notamment, avaient dès le départ des attentes plus fortes. Le Pacte vert pour l'Europe a été présenté pour la première fois en 2019, grâce auquel les États membres de l'UE se sont fixé l'objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 afin de respecter les engagements convenus lors de la COP 21 de Paris en 2015. Pour faire avancer cette situation au niveau des entreprises, l'UE a récemment adopté la future directive CSRD (directive sur la publication d'informations en matière de durabilité par les entreprises), qui oblige les entreprises à publier des rapports chaque année sur les répercussions et les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance liés à leurs activités. Les entreprises doivent se préparer à la CSRD, puisqu'elle s'appliquera progressivement à différentes catégories d'entreprises à partir de 2024 et remplacera la précédente directive sur la publication d'informations non financières. Conformément à la CSRD, environ 50 000 entreprises en Europe devront publier ces informations, contre 11 700 à l'heure actuelle.[1]
 
La pression exercée par la législation spécifique ainsi que les attentes en matière de responsabilité sociale des entreprises entraînera un examen plus approfondi de la manière dont les organisations font des affaires afin de démontrer leur durabilité. Par exemple, la politique environnementale de Konica Minolta favorise le développement durable et une croissance rentable en intégrant des problématiques environnementales, économiques et sociales dans ses stratégies d'entreprise pour veiller à ce que les activités soient conduites en harmonie avec la vie humaine et avec l'environnement sous tous ses aspects. Cela comprend le respect des lois et des directives, la prise en compte environnementale du cycle de vie et du recyclage des produits, la prévention de la pollution et le soutien à la société durable dans son ensemble.
 

Tendance 2 : l'importance croissante des outils de communication et de collaboration à l'ère du travail hybride
Le passage au travail hybride a permis à de nombreuses entreprises de se rendre compte que les anciennes plateformes de communication (telles que les e-mails) ne sont plus adaptées aux besoins de collaboration en ligne. Essentiel pour le travail à distance et la collaboration pendant la pandémie, Microsoft Teams a prouvé qu'il était bien plus qu'un simple concurrent de Zoom pour les appels vidéo. Teams sert de hub pour le travail collaboratif, facilitant la gestion de projets, les discussions/appels et les réunions, le partage et la création de contenu, le tout en un seul endroit. Son importance croissante s'exprime également en chiffres : Depuis février 2020, l'utilisateur moyen de Teams a augmenté son temps de réunion hebdomadaire de 252 % et envoyé 32 % de messages de plus chaque semaine en février 2022 par rapport à mars 2020.[2]
 
En tant que Microsoft Global Managed Partner, l'équipe d'experts accrédités de Konica Minolta est en mesure d'aider les organisations de toute taille et de tout type à tirer parti de tous les avantages en matière de communication et de collaboration de la gamme d'outils Microsoft, notamment Microsoft 365 avec Teams, qui aide les entreprises à mieux s'organiser et interagir avec leurs employés. Grâce à Microsoft Teams et à la suite Microsoft 365 en général, les organisations peuvent moderniser et numériser les processus métier de sorte qu'ils s'intègrent parfaitement à leur environnement de travail hybride et qu'ils soient accessibles de n'importe où, sur n'importe quel appareil, favorisant l'agilité de leurs opérations métier.
 

Tendance 3 : les employés exigent des horaires de travail et un environnement de travail flexibles
Conscientes du phénomène de ‘Grande démission » causé par la pandémie, les organisations doivent offrir la meilleure expérience possible pour maintenir l'engagement et la satisfaction des employés actuels, tout en attirant de nouveaux talents. Cela affecte particulièrement les travailleurs de la génération Z. 58 % (contre 43 % dans l'ensemble) d'entre eux sont susceptibles d'envisager de changer d'employeur cette année.[3] Un tiers (31 %) des employés européens ont déjà changé d'emploi au cours des deux dernières années.[4] Le manque d'horaires flexibles (37 %) et de flexibilité du lieu de travail (28 %)[5] font partie des principales raisons qui les poussent à refuser une offre d'emploi, car 53 % d'entre eux sont plus susceptibles de donner la priorité à la santé et au bien-être qu'avant la pandémie[6]. Les entreprises qui prennent ce paramètre en compte et offrent un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée grâce à des modèles de travail flexibles satisfont leurs employés, attirent de nouveaux talents, améliorent la productivité et restent compétitives.  
 
Avec son portefeuille Intelligent Connected Workplace, Konica Minolta offre une assistance et des solutions complètes, permettant aux entreprises d'utiliser pleinement une gamme d'outils pour un travail flexible. Les solutions de télétravail comprennent les services cloud, la collaboration et la communication, l'impression mobile, les services de sécurité, et les services de gestion de l'information – tous conçus pour offrir une agilité et une flexibilité complètes à une entreprise et à ses équipes.


Tendance 4 : l'IT-as-a-Service et le Desktop-as-a-Service pour une plus grande flexibilité dans les périodes difficiles
L'IT-as-a-Service offre des avantages considérables à n'importe quelle entreprise. Au lieu d'acheter directement du matériel, des logiciels et des services informatiques, l'entreprise reçoit tout ce dont elle a besoin pour chaque membre de l'équipe à un coût fixe. Cela permet d'éviter des dépenses d'investissement initiales élevées et de mobiliser un service informatique interne pour la configuration, tout en garantissant des coûts de maintenance et de mise à niveau prévus et abordables. L'entreprise peut facilement adapter ses fonctions informatiques pour répondre aux besoins commerciaux et à ceux des équipes. Le Desktop-as-a-Service va encore plus loin en fournissant un bureau virtuel à une personne ou à un groupe de personnes spécifique en fonction de leurs besoins professionnels. Lorsqu'un employé quitte l'entreprise et n'a plus besoin d'accéder à ses données, les autorisations peuvent être rapidement et facilement révoquées, ce qui rend le système extrêmement sécurisé et économique.  
 
Dans le cadre de ses services informatiques gérés, Konica Minolta propose à la fois le modèle Software-as-a-Service (Cloud Print) et le modèle Infrastructure-as-a-Service. Ici, Konica Minolta prend en charge la gestion et la maintenance des applications, des serveurs, du stockage et des réseaux pour les clients dans le cloud, afin que ces derniers n'aient pas à se soucier du fonctionnement de la technologie. Konica Minolta s'appuie principalement sur ses propres centres de données européens situés à Hanovre (Allemagne) et à Stockholm (Suède) pour garantir que ces données sont entièrement protégées et sécurisées et qu'elles sont hautement disponibles. Le Desktop-as-a-Service fait également partie de Workplace One, un package d'environnement de travail numérique compact comprenant un environnement Microsoft 365 géré, des services de sauvegarde gérés, la surveillance et la gestion à distance et un portail d'entreprise SharePoint, qui est déjà vendu avec succès en Suède.
 

Tendance 5 : faire plus avec moins - l'IA et un monde numérique plus immersif      
À mesure que l'Internet des objets (IoT) semble se développer de manière exponentielle, de plus en plus de systèmes sont intégrés à des réseaux professionnels. Avec cette explosion de la disponibilité des données sur le lieu de travail, l'intelligence artificielle (IA), qui apprend des procédés et des schémas, peut offrir de grandes opportunités pour automatiser les flux de travail et ainsi faire de plus grandes économies grâce à des réductions de coûts et une meilleure utilisation du temps des employés qualifiés.
 
L'automatisation des processus par la robotique (RPA), grâce à laquelle l'IA prend en charge certains processus (souvent des opérations répétitives et très consommatrices de main-d'œuvre) est une approche qui découle de ce phénomène. L'analyse vidéo est un autre aspect important de cette automatisation. Les services de solutions vidéo de Konica Minolta, par exemple, couvrent non seulement les applications de sécurité, mais sont également parfaits pour la surveillance des lignes de production pour le contrôle de la qualité, les applications de santé au travail afin d'assurer la sécurité des personnes (telles que les personnes vulnérables qui s'aventurent dans des zones dangereuses) et la détection des incendies. Grâce à la puissance de l'IA et de la technologie des caméras, les applications potentielles sont presque illimitées.  
 

 

[1] Économie durable : le Parlement adopte de nouvelles règles pour les multinationales, 2022, https://www.europarl.europa.eu/news/fr/press-room/20221107IPR49611/durabilite-le-parlement-adopte-de-nouvelles-regles-pour-les-multinationales

[2] Great Expectations: Making Hybrid Work Work, Microsoft, 2022, https://www.microsoft.com/en-us/worklab/work-trend-index/great-expectations-making-hybrid-work-work

[3] Great Expectations: Making Hybrid Work Work, Microsoft, 2022, https://www.microsoft.com/en-us/worklab/work-trend-index/great-expectations-making-hybrid-work-work

[4] State of Hybrid Work 2022: Europe, Owl Labs, 2022, https://owllabs.eu/state-of-hybrid-work-emea/2022

[5] State of Hybrid Work 2022: Europe, Owl Labs, 2022, https://owllabs.eu/state-of-hybrid-work-emea/2022

[6] Great Expectations: Making Hybrid Work Work, Microsoft, 2022, https://www.microsoft.com/en-us/worklab/work-trend-index/great-expectations-making-hybrid-work-work
 

Contact

Contact

Kevin Maarssen

Expert Corporate Communications

Kevin.Maarssen@konicaminolta.eu

News

News

Konica Minolta dynamise son activité internationale de services de solutions vidéo grâce à l'intelligence artificielle

Konica Minolta, Inc. (Konica Minolta) annonce que l'entreprise entend renforcer ses activités dans le domaine des services de surveillance et de solutions vidéo, grâce au déploiement de solutions utilisant l'IA et à...