Konica Minolta vise zéro émission nette d'ici 2050

| 30 mai 2023

S'étant fixé deux nouveaux objectifs majeurs, l'entreprise entend réduire davantage son impact sur l'environnement.

Konica Minolta annonce qu'elle s'est fixé deux nouveaux objectifs environnementaux majeurs. En premier lieu, l'entreprise vise à atteindre zéro émission nette dans les Scopes 1, 2 et 3 d'ici 2050. Deuxièmement, elle prévoit de fabriquer ses produits en utilisant plus de 90 % de ressources circulaires (matériaux recyclés et biomatériaux) d'ici 2050 (« vers zéro ressource naturelle »).



quotation marks

Lorsque Konica Minolta a publié son plan EcoVision 2050 en 2009, les objectifs étaient conformes à ce qui était alors considéré comme des normes strictes. Mais la crise climatique s'aggrave et ces critères ne sont plus adaptés. Nous nous sommes donc engagés à nous fixer des objectifs de protection du climat plus exigeants afin d'assumer notre responsabilité en tant qu'entreprise au rayonnement mondial, comptant plus de 39 000 employés, pour réduire de manière notable notre empreinte écologique. Nous soutenons également nos clients et nos fournisseurs qui s'efforcent d'atteindre leurs objectifs environnementaux.

Olaf Jonas

General Manager Environmental Social Governance, Konica Minolta Business Solutions Europe

Zéro émission nette d'ici 2050 : réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce aux économies d'énergie
Konica Minolta s'est engagée à respecter les objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies et considère l'action pour le climat comme une urgence absolue. L'entreprise met tout en œuvre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie de ses produits, ainsi que dans l'élimination des déchets. En 2005, elle a enregistré un niveau d'émissions de CO2 de 2 067 milliers de tonnes. En 2021, ce chiffre est passé à 790 000 tonnes, soit une réduction de 61 %. En 2050, l'entreprise vise à atteindre l'objectif de zéro émission nette dans les Scopes 1, 2 et 3.
 
Cette baisse des émissions de CO2 et l'objectif de zéro émission nette ont pu, et pourront, être atteints en grande partie grâce aux économies d'énergie. Pour Konica Minolta, les priorités sont les suivantes :
 
  1. éviter et réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
  2. remplacer les sources d'énergie émettrices de GES par des énergies renouvelables ;
  3. compenser les émissions de GES inévitables.
 
Concrètement, la consommation d'énergie de ses appareils d'impression n'a cessé de diminuer au cours des dernières années. En effet, l'essentiel de la consommation d'énergie, soit plus de 60 %, provient de la fixation du toner sur le papier. Grâce au toner polymérisé Simitri® V utilisé dans la gamme bizhub i-series, la dernière génération d'imprimantes multifonctions, Konica Minolta a pu réduire la température de fixation du toner d'environ 15 °C par rapport aux modèles précédents. Associé à un nouveau dispositif de fixation, ce système contribue à réduire considérablement la valeur TEC. Cette baisse de la consommation d'énergie a permis aux imprimantes multifonctions de produire jusqu'à 25 %[1] d'émissions de CO2 en moins en fonctionnement, par rapport aux modèles précédents.
 
Par ailleurs, Konica Minolta souhaite remplacer les combustibles fossiles par des énergies renouvelables, sachant que la combustion nécessaire à la production d'électricité génère des émissions de gaz à effet de serre colossales. C'est pourquoi l'entreprise participe à l'initiative RE100 depuis 2019 et s'est engagée à utiliser 100 % d'électricité renouvelable d'ici 2050, et 30 % d'ici 2030. Depuis l'exercice 2021, 8,3 % de l'électricité qu'elle consomme provient de sources renouvelables à travers le monde. Le siège européen de Konica Minolta et ses 11 filiales utilisent déjà 100 % d'électricité renouvelable. Deux de ses usines en Chine utilisent déjà 100 % d'électricité renouvelable, ce qui signifie que plus de 50 % des imprimantes multifonctions et tous les appareils d'impression de production pour le marché européen sont fabriqués avec de l'électricité renouvelable.[2] En outre, l'usine européenne de production de toners, basée en France, utilise 100 % d'électricité renouvelable.
 
En Europe, l'entreprise compense ses émissions inévitables et soutient des projets de préservation du climat visant à remplacer les combustibles fossiles par des énergies renouvelables, comme des parcs éoliens, avec son partenaire Climate Partner. Tous les projets doivent répondre aux critères VER (réduction volontaire d'émissions) du Gold Standard.[3] Les projets VER du Gold Standard vont au-delà de la question climatique en intégrant également une dimension sociale dans leurs critères. Avec le programme Favoriser la compensation climatique, Konica Minolta donne à ses clients la possibilité de compenser les émissions de gaz à effet de serre inévitables des appareils d'impression de bureau et de production. Depuis 2015, plus de 50 000 tonnes d'émissions inévitables ont ainsi été compensées.[4]
 
Le service d'assistance visuelle à distance AIRe Link, lancé en 2020, a permis à Konica Minolta d'éviter de parcourir environ 310 760 kilomètres en 8 900 visites sur site en Europe entre 2020 et 2022, soit 140 tonnes d'émissions de gaz à effet de serre.
 
Dans la mesure du possible, l'entreprise s'efforce de privilégier le transport ferroviaire ou fluvial au transport aérien et routier à travers l'Europe. Par exemple, 90 % du transport de marchandises entre Rotterdam, aux Pays-Bas, et l'entrepôt principal d'Emmerich, en Allemagne, sont effectués sur le Rhin au moyen de barges. Le transport entre Emmerich et l'Italie est déjà assuré à 40 % par le rail.
 
Tendre vers le zéro ressource naturelle : limiter les déchets et la consommation de ressources naturelles
D'ici 2050, Konica Minolta entend utiliser plus de 90 % de ressources circulaires pour ses produits, à savoir des matériaux recyclés et des biomatériaux. Dans cette optique, l'entreprise vise à encourager la réutilisation et le recyclage des matériaux autant de fois que possible afin de limiter les déchets et la consommation de ressources naturelles.
 
À ce jour, ses imprimantes multifonctions utilisent jusqu'à 44 %[5] de matériaux recyclés, et 15 % pour les systèmes d'impression de production.[6] Les bouteilles de toner contiennent jusqu'à 61 % de matériaux recyclés.
 
Certains pays d'Europe proposent des programmes de remise à neuf des imprimantes multifonctions respectant des normes strictes. En parallèle, une partie des bouteilles de toner et des cartouches collectées sont remises à neuf et rechargées à travers l'Europe.
 
Au cours de l'exercice 2021, 11 200 tonnes de matériel de bureau en fin de vie ont été reprises, dont 99 % ont été recyclées. Le Clean Planet Program permet la collecte et le recyclage des consommables mis au rebut dans toute l'Europe.
 
Bien qu'elle soit largement utilisée, la mousse de polystyrène est moins respectueuse de l'environnement que d'autres matériaux. C'est pour cette raison que Konica Minolta a cherché d'autres solutions d'emballage pour la remplacer. Pour le transport entre ses usines et l'Europe, Konica Minolta a développé en 2019 un nouveau coussin d'air destiné à l'emballage et au transport des imprimantes multifonctions et des appareils d'impression de production. Plus léger et plus compact, ce matériau a permis à l'entreprise de réduire le poids des expéditions de 75 % et le volume d'emballage de 99 %. L'entreprise s'est également engagée à utiliser du carton. Les unités expédiées depuis l'entrepôt d'Emmerich chez nos clients en Europe sont simplement emballées sous film sur des palettes.
 
[1] Varie selon le modèle
[2] En termes de valeur
[3] Le Gold Standard a été établi en 2003 par WWF et d'autres ONG internationales afin de garantir que les projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre présentent les plus hauts niveaux d'intégrité environnementale et contribuent également au développement durable.
[4] En décembre 2022
[5] Ou jusqu'à 38 % d'après l'écolabel allemand Blue Angel
[6] D'après le calcul basé sur les critères EPEAT

Contact

Contact

Kevin Maarssen

Marketing Communications Expert

Marketing

kevin.maarssen@konicaminolta.eu

News

News

Konica Minolta identifie cinq grandes tendances qui façonneront et influenceront l'environnement de travail numérique en 2024

En 2023, nous avons vu un environnement de travail numérique évoluer et se développer constamment. Il joue toujours un rôle essentiel en facilitant le télétravail, en faisant du bureau moderne un espace gé...