Les presses digitales Konica Minolta – une résponse pour le marché de l’étiquette

| 31 août 2023

Facilité, vitesse, stabilité, qualité d’impression… : les presses numériques de Konica Minolta offrent à l’imprimeur tous les moyens de relever le défi sur un marché de l’étiquette en pleine évolution. Dernière-née de la gamme, l’AccurioLabel 400 sera la vedette du stand à Labelexpo.



Pas de doute, le marché de l’impression d’étiquettes est en pleine transition numérique. Quelques chiffres le confirment : selon une étude Smithers Pira, l’impression numérique ou hybride représenterait aujourd’hui près de 35% de la valeur totale de production. L’impression numérique d’étiquettes pèserait déjà 12,6 milliards de dollars et devrait atteindre les 20 milliards d’ici 2032. Il y a donc du potentiel dans ce segment ! Les fabricants d’étiquettes l’ont bien compris : selon une autre étude (FINAT), un sur trois envisagerait d’investir cette année en production digitale.

C’est que l’impression numérique correspond parfaitement aux tendances du marché, qui demande de la flexibilité, de la rapidité et de la variabilité : « Les produits commercia- lisés sont de plus en plus variés, vendus dans des conditionnements qui sont eux-mêmes toujours plus diversifiés », explique Jeroen Bos, Account Manager Industrial Print chez Konica Minolta. « Pensez aux sauces : la même sauce peut être vendue en grandes ou en petites bouteilles, mais aussi en tube ou dans des flacons souples – et je ne vous parle même pas du nombre de goûts ! Le cycle s’accélère, les tirages se réduisent et se multiplient. Comme dans d’autres seg- ments de l’industrie graphique, on voit donc l’impression numérique monter en puissance face aux techniques conventionnelles, telle la flexographie. »  
 

Trois awards pour l’Accuriolabel 400

Sur ce marché en plein essor, Konica Minolta se revendique leader de la production numé- rique d’étiquettes, avec une part de 26%.  « Nous étions déjà bien implantés avec notre presse AccurioLabel 230 », remarque Erik Klute, Product Manager Professional Prin-ting & IP. « L’an dernier, nous avons présenté l’AccurioLabel 400, un modèle plus productif, qui a été très bien accueilli. »

Même technologie d’impression à toner que l’AccurioLabel 230, même laize (de 250 à 330 mm), mais une vitesse accrue : jusqu’à 39,9 au lieu de 23,4 m/min. L’AccurioLabel 400 permet en outre d’imprimer en 5 couleurs (CMYK et blanc en option), ce qui élargit ses possibilités pour imprimer par exemple des supports transparents ou appliquer une sous-couche. 

Entre-temps, les premiers exemplaires de l’AccurioLabel 400 ont été installés – notamment chez un imprimeur d’étiquettes de vins, dans la Moselle allemande – et la machine a remporté pas moins de trois distinctions internationales (Red Dot Award, iF Design Award et Good Design Award !).

« Notre expérience du marché nous permet de savoir ce qui est important pour les clients », reprend Erik Klute. « La convivialité, la qualité d’impression, mais aussi la stabilité. Nous avons mis au point un dispositif en ligne, l’Intelligent Quality Care, qui mesure en per-manence le calibrage des couleurs et le repérage, et qui les renvoie automatique- ment vers le système pour garantir la constance du tirage. »  

Autre caractéristique de l’AccurioLabel 400 : un kit pour surimpression. « Il s’agit d’un cap-teur qui permet de charger sur la machine un support préimprimé, par exemple en flexo, et d’y ajouter une impression variable en repérage. » 
 

Diversification

En complément des presses AccurioLabel, Konica Minolta commercialise également les systèmes inkjet MGI, qui permettent d’appliquer un vernis UV sélectif, avec ou sans relief, et même de le combiner avec un film métallisé. Labelexpo sera d’ailleurs l’occasion de découvrir deux nouvelles solutions MGI : la JETvarnish 3D Web compact, ainsi que le système de découpe numérique Octopus à 4 têtes. De quoi créer un large éventail d’ennoblissements.

« Le point fort de nos machines, c’est leur facilité d’utilisation », conclut Jeroen Bos. « Elles offrent une porte d’entrée en impression numérique d’étiquettes. Nous l’avons constaté avec l’AccurioLabel 230, qui a été adoptée par beaucoup de fabricants d’étiquettes traditionnels, mais aussi par beaucoup d’imprimeurs d’autres segments, en quête de diversification. L’AccurioLabel 400 va leur permettre de grandir sur ce marché. »  
 
 Cet article a été publié dans le magazine Emballages & Etiquettes - Septembre 2023.
 

Contact

Contact

Kevin Maarssen

Expert Corporate Communications

Marketing

Kevin.Maarssen@konicaminolta.eu

News

News

Konica Minolta célèbre le succès de la drupa avec plus de 200 ventes sur place

Avec des démonstrations de flux de production de bout en bout sur les principaux sujets comme le toner, le jet d'encre, l'embellissement, la finition, l'étiquetage et l'emballage, ainsi qu'une conception holistique...