Prévisions 2023 du secteur de la production d'étiquettes – Informations de Konica Minolta

| 20 décembre 2022

Commentaire de Carsten Bamberg, Business Development Manager chez Konica Minolta Business Solutions Europe

La production numérique d'étiquettes est désormais largement répandue : l'impression numérique ou hybride compte aujourd'hui pour près de 35 % de la valeur totale de production. Suivant un surprenant effet de balancier, le numérique surperforme le marché, car de plus en plus de marques et de commerces considèrent l'agilité et la réactivité comme des qualités indispensables pour suivre l'évolution rapide de la demande dans un monde qui ouvre de nouvelles possibilités.


Pour les étiquettes et les emballages en particulier, la technologie a montré une belle résistance face à la complexité des défis posés à l'échelle mondiale, et la transition vers le numérique présente de réelles avancées positives. Telle une charge de cavalerie dont on entend le grondement des sabots se rapprocher inexorablement, la transition est inarrêtable.


Créer des opportunités dans un nouveau monde de possibilités

Avec des tendances de plus en plus présentes comme l'automatisation, l'achat d'impressions en ligne et les boutiques en ligne, nous voyons partout des opportunités pour les clients désireux de multiplier les possibilités d'impression, à l'heure où de nouvelles applications que seule la production numérique peut réaliser ouvrent un nouveau monde de possibilités.

L'automatisation des flux de travail, des logiciels et des processus, ainsi que les solutions cloud, sont les clés pour améliorer l'automatisation et l'efficacité sur le chemin de la « production intelligente ». Les opportunités sont partout. Les marchés de l'étiquetage et de l'emballage continuent de prospérer grâce à l'impression

numérique, car les tirages print continuent de diminuer et la demande de modes de production durables qui limitent le volume de déchets augmente. Cet aspect devient de plus en plus important, en particulier en raison des pénuries de matières premières à l'échelle mondiale, de la hausse des prix et des tarifs de l'énergie, ainsi qu'au manque de qualifications des employés qui ont sérieusement entamé la confiance des clients.

Cependant, nous restons extrêmement confiants pour l'avenir. La technologie des étiquettes numériques continuera de gagner du terrain sur la flexographie et l'impression offset traditionnelles : une bonne nouvelle pour ceux qui ont déjà activement misé sur la production numérique et pour ceux qui souhaitent s'y investir.


Croissance prévue sur les marchés de l'étiquetage et de l'emballage

Notre optimisme est partagé par d'autres experts mondiaux qui indiquent également que des opportunités de croissance significatives devraient se concrétiser au cours de l'année à venir et même après. Les experts de Smithers¹ prévoient une croissance des marchés de l'étiquetage et de l'emballage après la pandémie.

Dans un rapport sur les tendances et les moteurs qui façonnent l'avenir des marchés de l'impression numérique, les analystes ont révélé que près de 35 % de la production totale d'étiquettes utilisait des procédés entièrement ou partiellement numériques. Le numérique s'est démocratisé depuis longtemps déjà. Selon Smithers, le marché mondial des étiquettes imprimées numériquement s'élevait à 12,6 milliards de dollars en 2022, avec un taux de croissance annuel moyen (CAGR) de 7,7 % depuis 2017, tandis que les volumes ont augmenté de 10,8 % en moyenne.



« Nous avons constaté une hausse importante des consommables de base pendant la pandémie, car les emballages industriels et en vrac nécessitaient des étiquettes, mais nous avons aussi vu une baisse de la demande pour de nombreux produits de luxe », indique le rapport. « Le numérique a surperformé le marché, car de plus en plus de marques et de commerces considèrent l'agilité et la réactivité comme des qualités indispensables pour suivre l'évolution rapide de la demande. »

L'impression numérique d'étiquettes atteindra près de 20 milliards de dollars d'ici 20321, lorsque les performances des presses numériques en laize étroite dépasseront celles des presses analogiques, avec des options d'embellissement et de finition numériques en ligne. On lit également ceci dans le rapport : « À mesure que les populations et que le nombre de petits ménages augmentent, le volume des emballages va augmenter. Le commerce électronique avec des particuliers nécessite plus d'emballages pour protéger les articles expédiés. Bien que beaucoup d'emballages ne soient pas directement imprimés (bouteilles, bocaux, conserves, pochettes en tissu, tonneaux, tote bags, sacs en vrac, cartons ondulés, films), certains d'entre eux nécessitent une étiquette. »

Les étiquettes sont un élément indispensable de l'infrastructure

Dans un autre exemple utilisé pour illustrer le passage à la production numérique, FINAT² révèle que plus d'un tiers des personnes interrogées (37 %) dans un récent sondage ont déclaré qu'elles achèteraient une presse numérique en 2023. C'est une progression considérable par rapport aux 21 % qui ont déclaré vouloir investir dans un équipement numérique l'an passé. Dans le dernier rapport d'analyse de FINAT pour le marché européen des presses en laize étroite, le président de l'association, Philippe Voet, affirme : « Les étiquettes sont un élément indispensable de l'infrastructure », ajoutant que « les convertisseurs d'étiquettes déclarent que leur activité numérique a augmenté de manière significative compte tenu de la pandémie et du besoin permanent de commander et recevoir des articles rapidement. »

Les données des analystes du cabinet de conseil IDC montrent que le marché des imprimantes de production d'étiquettes et d'emballages numériques d'Europe occidentale devrait voir son CAGR augmenter de 13,1 % sur une période de cinq ans, jusqu'en 2025.

Nous continuerons à repousser les limites de l'impression avec notre technologie de toner qui a fait de nous le leader du marché de la production d'étiquettes numériques, un peu plus de six ans après notre arrivée dans ce secteur. À l'origine, nous visions les convertisseurs d'étiquettes de petite taille et intermédiaires. Aujourd'hui, en tant que fournisseur mondial de technologies disposant d'une structure de services locale, nous ciblons également les marchés de pointe avec notre presse numérique à toner à passage unique, l'AccurioLabel 400.

Début de la production en direct par les premiers clients de l'AccurioLabel 400

Nous sommes dans les temps pour installer les premières commandes de notre nouvelle presse début 2023, après des tests internes rigoureux et des retours très positifs lors des premières démonstrations publiques de notre nouveau modèle. L'AccurioLabel 400 offre des nouveautés majeures : une baisse encore plus marquée des coûts d'exploitation grâce à des pièces encore plus durables, des configurations en 4 et 5 couleurs et la possibilité de diversifier les applications grâce au toner blanc, ainsi qu'une vitesse d'impression pouvant atteindre 39,9 mètres par minute.

« On ne peut que se féliciter de l'introduction du toner blanc », affirme IDC dans sa note de marché. « Les 3 000 convertisseurs d'étiquettes qui produisent des volumes moyens à élevés seront ravis de l'ajout de cette nouvelle couleur et des opportunités de croissance qu'elle offre. L'AccurioLabel 400 va encore plus loin dans l'automatisation, la vitesse, la flexibilité et les possibilités de couleur, et consolide davantage la place de Konica Minolta sur le marché des étiquettes et des emballages. » Le rapport ajoute que la nouvelle presse « témoigne également de la volonté de Konica Minolta d'innover et de stimuler la croissance sur le marché des étiquettes et des emballages ».³

 

Mais nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. Il reste encore beaucoup à faire pour que le marché comprenne tous les avantages que peut apporter la production numérique. Dans une approche de partenariat, nous sommes déterminés à aider nos clients à identifier

et à exploiter le potentiel que renferme le numérique, ainsi qu'à franchir un palier dans leur maturité numérique en repensant l'environnement de travail.

Favoriser un environnement de travail intelligent et connecté

En plus de continuer à assoir notre position d'acteur majeur de la production d'étiquettes numériques, nous allons également nous pencher sur le contexte dans son ensemble pour aider nos clients à façonner leur avenir. Pour soutenir la mise en place d'un « environnement de travail intelligent et connecté », Konica Minolta offre des services de solutions cloud, informatiques, d'impression gérée et de vidéo pour le travail à distance, la collaboration, la gestion des flux de travail, l'automatisation et la sécurité.

Les étiquettes, qui forment les chaînes d'approvisionnement des produits de première nécessité, sont essentielles pour transmettre des informations. Une chose est sûre : les étiquettes ne sont pas près de disparaître.

Et le mouvement de balancier vers la production numérique va s'accentuer.

Actualités

Actualités

Konica Minolta dynamise son activité internationale de services de solutions vidéo grâce à l'intelligence artificielle

Konica Minolta, Inc. (Konica Minolta) annonce que l'entreprise entend renforcer ses activités dans le domaine des services de surveillance et de solutions vidéo, grâce au déploiement de solutions utilisant l'IA et à...

Contact

Contact

Kevin Maarssen

Marketing Communications Expert

Marketing

kevin.maarssen@konicaminolta.eu